Lignes quotidiennes

Lignes quotidiennes
Dernier ouvrage paru : Pleine Lune sur Bagdad : http://pleinelunebagdad.blogspot.fr/

vendredi 12 octobre 2007

Giuliani et Romney se chamaillent, Thompson fait des débuts prudents


La Tribune.fr, vendredi 12 octobre 2007


Pour les principaux candidats à l'investiture républicaine, l'adversaire démocrate que l'un d'entre eux aura à affronter en novembre 2008 est Hillary Clinton. Exit donc Barrack Obama et John Edwards. A voir...

C'est entendu. Pour les principaux candidats à l'investiture républicaine, l'adversaire démocrate que l'un d'entre eux aura à affronter en novembre 2008 est Hillary Clinton. Exit donc Barrack Obama et John Edwards. A voir... Mais pour l'heure, les impétrants du Grand Old Party (GOP) sont plus occupés à croiser le fer entre eux qu'à vraiment attaquer la sénatrice de New York. Ce fut le cas en début de semaine lors d'un débat, le sixième depuis le début de l'année, à Dearborn, Michigan (l'une des régions les plus sinistrées des Etats-Unis) marqué par la bisbille permanente entre Rudolph Giuliani, l'ancien maire de New York, et Mitt Romney, l'ancien gouverneur du Massachusetts.


Et le terrain principal de leur affrontement a été celui de la fiscalité, les deux hommes essayant de convaincre la base républicaine - car c'est bien elle qui détient la clé des primaires - qu'ils sont des partisans acharnés des baisses d'impôts. "J'ai baissé la fiscalité, il l'a alourdie", a ainsi été leur principal message accompagné de force statistiques et de mise en doute réciproque de la sincérité de chacun.


A noter que cette prise de bec a permis à Fred Thompson, le dernier arrivé dans la course, de faire bonne figure. Peu souriant, sur ses gardes, l'acteur de la série télévisée Law and Order a évité d'attaquer ses concurrents de manière frontale, se contentant de répondre aux questions posées par les journalistes de CNBC et du Wall Street Journal. Celui qu'une partie des électeurs républicains espèrent voire reprendre le flambeau de Ronald Reagan a, par contre, stigmatisé le "fascisme islamique" qui a déclenché "une guerre mondiale" et qui veut "détruire la civilisation occidentale et les Etats-Unis."


Akram Belkaïd

Aucun commentaire: