Lignes quotidiennes

Lignes quotidiennes
Dernier ouvrage paru : Pleine Lune sur Bagdad : http://pleinelunebagdad.blogspot.fr/

samedi 8 janvier 2011

Occident - démocrates musulmans : le rendez-vous manqué

.
_

Interrogez nombre de démocrates arabes, ils n’auront pas de mots assez durs pour fustiger le double-jeu des Occidentaux qui ont toujours préféré traiter avec des radicaux et des extrémistes. C’est cette réalité qu’évoque Sébastien Lapaque dans son bloc-notes (Témoignage Chrétien du 6 janvier 2011) . Ce dernier évoque ainsi un « amer sentiment de rendez-vous manqué dont parle très bien Ahmad Salamatian, vice-ministre des Affaires étrangères, dans le premier gouvernement de la République islamique en 1979, député d’Ispahan chassé de son pays en 1980 avec le président Abolhassan Bani Sadr ».

Ferhat Abbas, Mossadegh et les autres…

Voici donc, rappelle Sébastien Lapaque, ce qu’a déclaré Ahmad Salamatian dans émission radio diffusée par France Culture à propos des voyages des intellectuels (Moscou, La Havane, Beyrouth et Téhéran) : « Comme quelqu’un qui a passé la plus grande partie de sa vie dans les prisons du Shah, en exil sous Khomeiny, je vais vous dire une chose. L’histoire des mouvements démocratiques des pays musulmans, beaucoup plus que l’histoire des rencontres, des soutiens et des coopérations avec les partis de gauche européens, c’est une histoire de rendez-vous manqués.

« Si la gauche européenne – travaillistes anglais, socialistes français – avaient compris l’importance de Mossadegh en Iran, de Ferhat Abbas en Algérie, de Shukri al-Kuwatli en Syrie, de Saad Zaghloul Pacha en Egypte, c’est-à-dire des gens qui avaient été éduqués à la fois dans leurs traditions, ayant prises dans leurs sociétés, et dans les écoles de la démocratie, le visage du monde musulman aurait été complètement changé. »

Aucun commentaire: