Lignes quotidiennes

Lignes quotidiennes
Dernier ouvrage paru : Pleine Lune sur Bagdad : http://pleinelunebagdad.blogspot.fr/

dimanche 21 avril 2013

Un livre dédicacé

_
Traîné au marché du livre ancien ce matin. L'embarras du choix. Mon Dieu... Toute cette création. Tous ces efforts, ces écrits, ces espoirs de célébrité, de reconnaissance. Vanitas vanitatum omnia vanitas... Il y a les pièces rares, valant quelques centaines d'euros, voire plus. Et, il y a les livres vendus au kilogramme. Terrible fin. Qu'en penseraient leurs auteurs ? Ce genre de marché est certainement interdit à celui qui écrit. Ou peut-être nécessaire puisque déambuler dans les allées encombrées par des dizaines d'étals, c'est aussi recevoir une leçon d'humilité. Cela étant, le livre n'est pas sacré mais il peut aussi avoir plusieurs vies.
 
Je tombe sur un essai à propos de la torture pendant la guerre d'Algérie. 2 euros. 1 euro, si je tiens compte de la petite pancarte qui proclame -50% sur tous les prix affichés.
 
J'ai envie de le prendre. Je l'ouvre. Je tombe sur une dédicace de l'auteur à Antoine Sfeir, le très médiatique expert en affaires arabes et autres islamitudes. Gêne. L'auteur a pris soin d'écrire une longue dédicace, à la fois chaleureuse et érudite. A-t-elle au moins été lue ? Ainsi vont les services de presse. On écrit une dédicace, on s'applique, on se dit que cela pourra valoir un article, une mention dans une émission télévisée, une invitation à la radio. Et, souvent, rien ne vient. On se doute que le livre a été posé sur une pile, vite recouvert par d'autres envois avant d'être cédé au bouquiniste du coin...
 
Je n'ai pas pris le livre. J'aurais pu l'acheter et déchirer la page de dédicace. Mais, quelque chose m'a commandé de le reposer. Rentré chez moi, j'ai eu des remords. Une autre fois, peut-être.
_

Aucun commentaire: