Lignes quotidiennes

Lignes quotidiennes
Dernier ouvrage paru : Pleine Lune sur Bagdad : http://pleinelunebagdad.blogspot.fr/

vendredi 16 mai 2014

Lu dans Jeune Afrique (11 au 17 mai 2014), interview (sidérante) d'Abdoulaye Wade, ex-président du Sénégal

_
Jeune Afrique : D'où viennent-ils ? [2,5 millions d'euros trouvés sur un compte au nom d'Abdoulaye Wade à Monaco]
Wade : Du roi Abdallah. C'était au début de ma présidence. J'étais allé en Arabie saoudite. Vous connaissez les pratiques africaines et arabes : quand on a un hôte, il faut lui offrir un cadeau. Le roi m'a donné 5 millions de dollars. Mais pour éviter toute confusion, j'ai donné cet argent à mon fils qui l'a placé. Une partie de l'argent est allée sur un compte à New York, puis à Monaco.


JA : Pourquoi ne pas avoir reversé ce don à l’État du Sénégal ?

Wade : Pour quelle raison aurais-je fait cela ? C'est à moi !


JA : Un autre « don » du roi Abdallah a mené l’un de vos proches, Aïdara Sylla, en prison en début de l’année dernière…
Wade : Je vais vous expliquer. Une fois que j’ai quitté le pouvoir, au mois de mars 2012, le roi Abdallah me fait téléphoner par celui qui sert d’interprète entre nous deux, et qui me dit : « Sa Majesté veut vous donner un cadeau. » J’y suis donc allé, et le roi m’a donné 10 millions de dollars. Sur cette somme, j’ai confié 4,5 millions d’euros à mon ami entrepreneur [Aïdara Sylla] pour qu’il règle des factures. Le problème, c’est qu’en rentrant au Sénégal il n’a pas déclaré le chèque, et on l’a envoyé en prison. Mais il n’y a aucun délit.

JA : Pourquoi le roi Abdallah est-il si généreux avec vous ?
Wade : Allez le lui demander. Nous sommes très amis, mais il fait autant ou plus pour d’autres chefs d’Etat, sauf qu’ils ne le disent pas, eux. Je ne l’aurais pas dit s’il n’y avait pas eu cette affaire.

(...)
JA : Aimez-vous l'argent ?
Wade : Oui, je suis un libéral.

_

Aucun commentaire: