Lignes quotidiennes

Lignes quotidiennes
Dernier ouvrage paru : Pleine Lune sur Bagdad : http://pleinelunebagdad.blogspot.fr/

lundi 19 novembre 2007

Sarkozy et les musulmans

.
Je ne sais pas si cette information sera un jour confirmée mais elle provoque en moi dégoût et répulsion.
Selon mon confrère Jean Quatremer, qui tient un blog sur les coulisses de l'Union européenne, Nicolas Sarkozy aurait affirmé à deux reprises, devant des responsables européens, qu'il jugeait qu'il y avait "trop de musulmans en France".

Extrait : "L’histoire se raconte dans les chancelleries européennes. Nicolas Sarkozy, recevant le Premier ministre irlandais, Bertie Ahern, le 21 septembre, puis suédois, Fredrik Reinfeldt, le 3 octobre, se serait livré à une véritable diatribe anti-musulmane devant ses invités." (pour lire la suite : http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2007/11/sarkozy-et-les-.html).

Pour nombre de musulmans de France, et d'ailleurs, cette information ne fera que confirmer ce qu'ils pensent du président français. Ce dernier n'aurait donc pas usé d'un langage ultra-droitier par seule stratégie électorale - afin d'attirer les électeurs du Front national - mais bien par conviction. Bien entendu, il reste à connaître la réaction de l'intéressé et la prudence est de mise. Mais Jean Quatremer est un journaliste sérieux, son blog est une référence et il n'y a pas de raison de mettre en doute son professionnalisme.

Sarkozy n'aime pas les musulmans. Cela leur promet des jours difficiles en France. On comprend mieux les positions récentes du président français en matière de politique étrangère. On sait aussi à quoi s'attendre, et pourquoi, en son temps, le mot "racaille" fut employé. Quant à Dati, Amari et les autres personnalités de gauche qui gravitent autour de lui, il serait vain d'attendre qu'elles démissionnent...

1 commentaire:

Zenobie a dit…

Bonjour,
J'ai déjà vu passer cette information ailleurs mais me demande encore quelle est la vérité. Les adversaires de NS (dont je suis) ne prennent-ils pas leurs désirs pour des réalités dans cette histoire ?
Par contre, le discours aux ambassadeurs, je l'ai bien vu et entendu pendant que mon compagnon (arabe et musulman...) faisait la sieste. Sur le coup, je n'ai pas compté le nombre de fois où l'expression "choc des civilisations" a été employée, je l'ai fait après en allant lire le discours sur un site officiel. Il a été utilisé un procédé de rhétorique classique avec la répétition de l'expression "pour éviter le choc des civilisations", à ce détail près que la phrase peut se dire soit en accentuant les 2 premiers mots "pour éviter" soit en accentuant la fin de l'expression "le choc des civilisations" et c'est bien la seconde solution qui a été retenue par NS. Je m'étais fait la réflexion en l'écoutant que son objectif était, justement, de le provoquer ce choc et non pas de l'éviter. Perversité quand tu nous tiens... De toutes façons, NS qui fréquente surtout des milieux de droite catho et qui a des liens forts avec les milieux juifs (ne serait-ce que par sa "chère" Cécila) est à des années-lumière de la moindre connaissance sur les arabes et les musulmans. Pour cela, il compte sur les cours accélérés donnés par ses "amis" les néo-conservateurs américains dont les sentiments pro-arabes et pro-musulmans sont bien connus... Cela prouve aussi à quel point la France est mal embarquée avec ce guignol: la problématique des relations entre les français de souche "gauloise"et ceux de souche arabe, entre les chrétiens et les musulmans en France même n'a rien à voir avec celles des américains, ne serait-ce que par l'histoire coloniale et post-coloniale et par la proportion de population concernée. Bref, NS se montre incapable d'une analyse quelconque de la situation française en la matière malgré tout ce que les sociologues, journalistes et analystes divers ont pu produire sur le sujet qui pourrait nourrir le débat, faire évoluer la situation et, progressivement, les mentalités. La France, comme le reste de l'Europe d'ailleurs, verra très certainement sa population évoluer et devenir de plus en plus "bronzée" en raison de la poussée démographique du sud vers le nord. Autant le comprendre tout de suite et essayer de penser ce métissage au lieu de s'arc-bouter sur de vieilles conceptions rancies du XIXè siècle. Mais, là, c'est trop demander à NS qui, malgré son "intelligence politique" clamée par les uns et les autres (comprendre: sa capacité à conquérir le pouvoir) manque singulièrement d'intelligence tout court et est incapable de la moindre conceptualisation.
Bien cordialement.