Lignes quotidiennes

Lignes quotidiennes
Dernier ouvrage paru : Pleine Lune sur Bagdad : http://pleinelunebagdad.blogspot.fr/

lundi 24 août 2015

Aux origines climatiques des conflits

_
Dans un article (*) publié par Le Monde Diplomatique du mois d'août, la journaliste Agnès Sinaï, rappelle que le dérèglement climatique est aussi une cause de conflits. Ainsi, est avancée l'idée que le réchauffement climatique a influé sur les événements du Printemps arabe de 2011.
Extraits :

- “Entre 2006 et 2011, la Syrie a connu la plus longue sécheresse et la plus importante perte de récoltes jamais enregistrées depuis les premières civilisations du Croissant fertile.” (...)
 
- “L’effondrement du système agricole syrien résulte d’un jeu complexe de facteurs dont le changement climatique, une mauvaise gestion des ressources naturelles et la dynamique démographique. Cette ‘combinaison de changements économiques, sociaux, climatiques et environnementaux a érodé le contrat social entre le gouvernement, catalysé les mouvements d’opposition et irréversiblement dégradé la légitimité du pouvoir d’Assad’, estiment Francesco Femia et Caitlin Werrell, du Centre pour le climat et la sécurité. Selon eux, l’émergence de l’Organisation de l’Etat islamique et son expansion en Syrie et en Irak résultent en partie de la sécheresse. Et celle-ci ne relève pas seulement de la variabilité naturelle du climat”.

- Concernant les conséquences de la sécheresse et des tempêtes de sable de 2010-2011 en Chine, l'article note que, “la perte de récolte a en effet contraint Pékin à acheter du blé sur le marché international. La flambée du cours mondial qui s’est ensuivie a alimenté le mécontentement populaire en Egypte, premier importateur mondial de blé, où les ménages consacrent couramment plus du tiers de leurs ressources à la nourriture. Le doublement du prix de la tonne de blé, passé de 157 dollars en juin 2010 à 326 dollars en février 2011, a été fortement ressenti dans ce pays très dépendant des importations. Le prix du pain a triplé, ce qui a accru le mécontentement populaire contre le régime autoritaire du président Hosni Moubarak”. (Référence : The Arab Spring and Climate Change, The Center for Climate and Security, Washington, DC, Février 2013)

(*) Aux origines climatiques des conflits, Agnès Sinaï, Le Monde Diplomatique, août 2015._


 
 
 

Aucun commentaire: